Pattakou Eléni

Pattakou Eléni
Pattakou Eléni

Texte de l’artiste

Les mots « avant la tempête » me viennent spontanés et décousus. Tels je les ai gardés.
Je viens d’une île bordée d’écume. J’ai traversé des mers en tempêtes dans une petite embarcation où le corps s’immobilise dans une nausée qui lui coupe la vision d’avenir. Tout s’arrête là, « l’après » n’est qu’une idée vague dans la tête. Il n’y a que le vertige et la crispation des muscles. La peur même n’existe plus, la vie tient à la seconde d’une incertitude.
L’eau salée te sèche la bouche, les dents serrées, les mains crochues sur la barre ou sur la corde, la tête qui pèse lourd. Il faut se tenir ensemble, tous seuls on périra. Et puis, est-ce la côte au fond, ou une apparition, on avance ou on retourne au point du départ ? Juste un peu d’eau à boire et un coin au chaud, telle est ma vision d’avenir. L’inconnu, l’incertain. Pourquoi j’ai entrepris ce voyage ? Faut m’en sortir pour ne pas blesser les miens, pour moi ça m’est égal, je suis presque mort.
Avant la tempête et puisqu’on vivra cette tempête, on est déjà crispés, le souffle coupé, le cœur serré. Nous sommes prêts et déjà conditionnés, parce que la tempête on la vit déjà depuis le moment qu’on décide de monter sur cette embarcation, depuis qu’on nous a bombardés et poussés en dehors de notre maison. Depuis qu’on a perdu notre identité, nos rêves.
Les gens que je peints n’ont plus de rêves et d’ambitions. Ils viennent d’un monde où seul un enfant ou un vieillard pourrait nous regarder en face, en nous questionnant sur notre propre participation à ce crime.
Et la tempête arrive et on ne saura jamais que sont devenus ces gens qui se battaient pour survivre…

Contact

Rendez-vous sur la page les artistes de la Biennale , vous trouverez les mails de chaque artiste de la Biennale « Avant la Tempête »

close