SEROR Louis

Seror Louis, artiste de la Biennale « Avant la Tempête »

Seror
Seror Louis

Texte

Le 30 août 2017, Petites Antilles, Caraïbes

En fait, il n’aura fallu que quelques jours pour dresser l’épais mur de planches autour de la grande maison. Barthélemy en était presque fier tant l’ouvrage avait de l’allure. Bien sûr, il avait fallu sacrifier une bonne partie du potager et le temps avait vite passé. Le vent s’était levé doucement, une légère brise d’abord qui faisait du bien et qui venait du large ; mais par expérience, Barthélémy savait que ça n’allait pas durer. Au loin, on voyait bien qu’il se passait quelque chose de pas franc. De très lourds nuages d’une curieuse couleur jaune s’amoncelaient furieusement. L’air était chaud, plus chaud que d’habitude. Mais ce qui frappait le plus, c’était le silence qui tout à coup avait jeté l’île dans un grand embarras, une prostration, comme un grand animal inerte et apeuré. Plus d’oiseaux et leur vacarme joyeux, plus d’insectes bourdonnant. La vie s’était interrompue doucement.

Plus rien n’avait finalement d’importance, c’était l’attente.

Quand les premières gouttes de pluie tombèrent, Barthélemy rentra dans sa forteresse.

PT

Contact

Rendez-vous sur la page les artistes de la Biennale , vous trouverez les mails de chaque artiste de la Biennale « Avant la Tempête »

Lieu d’expositionLa Bâtie à Saint Laurent d’Agny

close