Lignais Christian

Lignais _Christian
Christian Lignais

Texte de l’artiste

Christian Lignais – la sculpture comme un sport de combat

Le corps, les ligaments, les fractures. La douleur et la douceur. L’expression est la matière.
Les poings serrés on se doute et on redoute. On exprime par ses muscles ce que l’on sent au-dessus, en-dessous, entre. Le visage fermé on se protège. Arrimé au monde qui nous échappe, on se regroupe dans l’adversité, dans l’absurdité.
La foule est une partie du monde, la mythologie en est une autre. Entre force grégaire et force solitaire le corps est toujours là. Repris, malaxé, pétri, le corps parle des états d’âme. La condition humaine? Serrée entre passé et futur, elle attrape les rais de lumière.
Dans ce moment de temps suspendu où tout paraît se liguer, le corps semble la racine buvant les cieux. Les nuages s’épaississent, la lumière s’allume de teintes irisées, les feuilles s’agitent. La foule scrute. Regardant le ciel. Où est l’espoir ? Où est l’échappée ?
Dense, resserrée, la matière lutte contre l’éphémère. Ici et maintenant. Voici notre combat !
L’avant implique l’après, mais rien n’est réinventé. Il y a une constance fondamentale dans la vie physique.
Peut-être après, quand sera passée la tempête, y aura-t-il un apaisement. Pour l’heure, la lutte prime et nous possède.

Contact

Rendez-vous sur la page les artistes de la Biennale , vous trouverez les mails de chaque artiste de la Biennale « Avant la Tempête »

close